Lumos

La brume n'a jamais été aussi inquiétante...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cauchemar

Aller en bas 
AuteurMessage
Mackenzie Rosebury
Admin\6ème année
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 40
Localisation : Loin des autres
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Cauchemar   Mer 7 Fév - 23:32

Mackenzie se réveilla en sueur, machinalement, il tâta son cuir chevelu. La cicatrice était bien là, il pouvait la sentir sous ses doigts tremblants, pas un cheveu n’était apparu à cet endroit depuis ce soir-là. Couvert de sueur et haletant, Mack se leva, s’habilla et quitta précipitamment le dortoir endormi. Il avait besoin d’air, l’oppression dans sa poitrine le faisait souffrir le martyre, il devait trouver un endroit où il serait enfin seul, un endroit où il pourrait réfléchir à ce cauchemar qu’il n’avait pas fait depuis son arrivée à Poudlard. Le souhait de voir Alicia le tarauda mais il se rappela que depuis près d’une semaine, ils ne se disaient plus un mot. Il quitta la Salle Commune, courut dans les cachots, arriva dans le Hall et sortit enfin de l’école. Ses pas le menèrent vers le lac, qu’il contempla un instant avant de se plonger à nouveau dans ce terrible souvenir d’enfance :

Il cherchait sa sœur, fouillant inlassablement la maison, elle n’était nulle part, soudain un cri déchira ce doux après-midi printanier. Il courut, trébucha et se releva, des pleurs déchirants envahirent sa tête. Elle était là, recroquevillée sur elle-même, au pied du châtaignier au fond du jardin. La terreur de la voir morte… Mais ces sanglots si désespérés prouvaient qu’elle vivait. Il se pencha, s’accrocha à elle, ne la lâcha pas. Elle pleurait toujours et agrippa de toute la vigueur de ses petites mains, la nuque du garçonnet. Il avait sept ans, pas assez fort pour la soulever dans ses frêles bras, pas assez fort pour la protéger de la douleur de son poignet brisé. Sa mère arriva et lui arracha l’enfant gémissante des mains. Sanglots, de sa part cette fois, c’était sa faute, il ne l’avait pas surveillé. Il sera puni, il le savait. « Mais, elle a mal, si mal, guérissez la d’abord », tel fut le cri silencieux que le petit garçon envoya à la femme mécontente de lui. Le soir arriva bien vite, trop vite, le poignet guéri grâce à la Magie, la petite à nouveau vaillante et espiègle, inconsciente de la colère de la mère. Les jeux reprirent dans le grand salon familiale –doux calme avant la tempête dévastatrice- le petit garçon sentit son malaise s’accroître à nouveau lorsque le père rentra.

Chuchotements en direction du hall de la demeure, l’enfant déglutit difficilement, la punition approchait. Sans prévenir, un premier coup le propulsa contre la table basse, la voix glaciale et acérée de son père retentit à ses jeunes oreilles. Ne pas bouger, ne rien ressentir, fermer les yeux pour ne pas montrer sa frayeur face aux propos de l’adulte, à cette douleur cuisante au sommet de son crâne. Les coups s’abattirent sur lui, mais il ne pleura pas, non, plus jamais, il ne supplia pas non plus. Endurer, encaisser, cette nuit-là, il apprit la force de ces mots. « …Responsable, c’est de ta faute, tu ne peux t’en prendre qu’à toi même » ce furent les paroles que prononça sa mère en se penchant sur le petit corps perclus de douleur. Un goût de métal envahit sa bouche, il ouvrit les yeux et mit un doigt sur ses lèvres pour le regarder ensuite. Du sang, il coulait lentement le long de son front, suivait la courbe d’une joue pour venir mourir sur la commissure de sa bouche. Sa mère s’éloigna suivant le patriarche qui n’accorda pas un regard à son enfant. Sa mère ne le soignera pas, une nouvelle punition pour ne jamais oublier son devoir : veiller sur la petite, veiller sur le trésor de la famille… et MOI, pensa le garçonnet. Une haine annonciatrice qu’il ne sut pas reconnaître naquit en son cœur, un déni total du soi-disant amour filiale. Il leur en voulu à tous, tous était coupable… Une main se posa sur son front, une main tellement apaisante sur son cœur meurtri, la petite était étendue à ses côtés. Elle essuya son visage avec la manche de sa blouse, pleura doucement et se blottit contre lui. Premier contact rassurant avec quelqu’un, premier élan affectueux pour lui, elle versait des larmes pour elle, lui, eux… « Que cela cesse, ne plus jamais la voir pleurer, qu’elle soit heureuse… » Dans un dernier effort pour ne pas fermer les yeux et tomber dans l’inconscience, le garçonnet le serra contre lui, lui caressa les cheveux. Des paroles rassurantes furent prononcées, il devait la protéger… Toujours…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Rosebury
Admin\5ème année
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 33
Localisation : En quoi cela vous regarde-t-il ?
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Cauchemar   Jeu 8 Fév - 2:43

Marcher. C’est la seule chose qu’elle pouvait faire…Alors que tout le Château était profondement endormi, Alicia se retrouvait dans le parc de l’école.
Depuis plusieurs jours le sommeil la fuyait, elle passait des heures à tourner dans son lit, n’arrivant à dormir que deux à trois heures par nuit. Elle connaissait la raison de ce trouble, ce n’était autre que Mackenzie. Depuis une semaine déjà, ils ne s’étaient pas adressés la parole, elle ne lui avait accordé aucun regard et feignait l’indifférence lorsqu’elle le croisait au détour d’un couloir.
Pourtant, ce froid entre eux la tourmentait, d’où sa difficulté à trouver le repos. Alors, au lieu d’attendre sagement dans son lit que le sommeil vienne, elle se faufilla hors du Château et marcha, se promenant au clair de lune, l’air frais de la nuit caressait son visage.

Elle s’arrêta quelques instants pour contempler la lune. Un soupir s’échappa de ses lèvres. Elle était exténuée et bien qu’elle fasse tout de même bonne figure la journée, elle savait que si son sommeil ne redevenait pas comme il devait être, elle aurait des difficultés, ses notes, par exemple, finiraient par en subir les conséquences.

Elle reprit sa marche paisible, alors que d’inombrables souvenirs se jouaient en sa mémoire. Ses anniversaires, ses Noël…dans chacun d’eux, il y avait ses parents qui lui faisaient des compliments ridicules sur tout et n’importe quoi et son frère lui souriant chaleureusement et elle…toujours le même visage lisse, sans aucune émotion, sans aucune expression.

Son rendez-vous avec Mackenzie lui revint en tête ainsi que sa réaction brutale face aux lettres de leurs parents. Elle soupira à nouveau.

- Qu’as-tu Mack ? Murmura-t-elle.

Quoiqu’elle en dise, elle s’inquiètait pour lui.
Elle s’arrêta lorsqu’elle aperçut au loin une silhouette dans la brume bleutée qui entourait Poudlard. Intriguée, elle se faufilla, se rapprochant de cette personne afin de découvrir de qui il s’agissait. Arrivée à quelques mêtres de l’inconnu, elle se cacha derrière un tronc d’arbre essayant de voir ce qu’il faisait. Rien. Il était de dos et semblait fixait le lac devant lui. Elle plissa les yeux, cherchant un signe particulier qui aurait pu l’aider à l’identifier. Elle s’approcha un peu plus, toujours discrète. Un petit sourir naquit sur ses lèvres lorsqu’elle reconnu son frère.
Reprenant son visage dénué d’expression, elle s'avança et arriva enfin à sa hauteur avant de lançer dans son dos.

- Envie d’un bain de minuit ?

_________________


Dernière édition par le Jeu 8 Fév - 8:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mackenzie Rosebury
Admin\6ème année
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 40
Localisation : Loin des autres
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Cauchemar   Jeu 8 Fév - 3:39

Mackenzie tentait d'occulter ce mauvais rêve. Il ne craignait plus leur emprise, dans un an, il serait un adulte libre de ses choix et de ses actes. Le jeune homme attendait sa majorité avec impatience, il pourrait enfin prendre ses affaires puis, dire adieu à ces étrangers. Mack soupira, le lac devant lui, était d'une tranquillité qui contrastait grandement avec son chamboulement intérieur. Le jeune homme rejeta la tête en arrière en fixant la lune, ronde et lumineuse au-dessus de lui. Il se mit à penser à son avenir plus qu'incertain : que ferait-il après son départ de Poudlard ? Où irait-il ? Qu'adviendrait-il de sa relation avec Alicia, lorsqu'il quitterait l'école ? Suffit, il n'était pas un stupide pleurnicheur et geignard, il devait se reprendre immédiatement. Son avenir ? Il lui restait deux années complètes pour y réfléchir. Chaque chose en son temps, se dit-il.

Soudain un picotement sur sa nuque lui indiqua qu'il était observé. Avec un rictus de mauvaise augure pour l'importun, Mack glissa sa main vers la poche intérieure de sa cape de sorcier. Attrapant discrètement sa baguette magique, il la cacha dans les plis du vêtement. Tous ses sens en éveil, il ferma les yeux et se concentra sur le moindre bruit. Le crissement des feuilles mortes lui apprit que le petit curieux était sur sa droite. Mackenzie n'était pas disposé à attaquer le premier, certes Poudlard était le jeu d'évènements étranges ces derniers temps, mais si l'inconnu était si menaçant, il lui aurait déjà envoyé un sortilège. Patient, le Serpentard attendit que les pas se rapprochent davantage. Durant une brève seconde, il s'imagina le pire : Etait-ce sa dernière conquête qui l'avait suivi jusque ici ? Si c'était le cas, il se chargerait de lui faire comprendre avec "amabilité" que sa présence n'était pas requise pour l'instant, et qu'elle pouvait donc disposer rapidement. Aussi fut-il extrêmement soulagé -enfin presque- en reconnaissant la voix "douce et mélodieuse" de sa cadette. Lui cherchait-elle querelle ? Le jeune homme se détendit tout de même et rangea sa baguette à sa place. Il pris son temps pour répondre et le fit d'un ton très calme, fixant toujours le lac et ses eaux noires :

- Pas spécialement... Dis-moi, nous n'en n'avons jamais parlés ensembles, mais que veux-tu faire après Poudlard, Cicia ?

Mack se dit que le sujet était tellement neutre que sa soeur ne se rebifferait pas comme à son habitude. Il s'interdit également de réfléchir à la présence de la jeune fille, de nuit en dehors du château. Il était si las, qu'une explication hasardeuse sur sa propre présence en ces lieux lui sembla très compliquée également.

_________________


Dernière édition par le Jeu 8 Fév - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Rosebury
Admin\5ème année
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 33
Localisation : En quoi cela vous regarde-t-il ?
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Cauchemar   Jeu 8 Fév - 4:05

Alicia attendit patiemment la réponse de son frère, s’interrogeant sur la présence de ce dernier en ce lieu surtout à cette heure tardive. Peut-être avait-il rendez-vous ? Mais Mackenzie n’était pas du genre à rencontrer qui que ce soit en pleine nuit. A moins qu’il ne complote quelques chose avec un camarade ? Si c’était le cas, elle finirait bien par le savoir.
La réponse de Mackenzie ne surpris pas Alicia par contre, sa question l’intrigua. Certes, ils n’en avaient jamais parlés mais cela l’interessait-il vraiment ? De plus, il aurait pu lui poser cette question des milliers de fois, alors pourquoi ici et maintenant ? Cherchait-il à entamer une discution pour cacher autre chose à sa soeur ?

- J’aimerais entrer au Département de la justice magique, avoua-t-elle.

Alicia se rapprocha de son frère. S’arrêtant à ses côtés, elle regarda le lac comme le faisait Mackenzie.

- S’est pour réflèchir à ton avenir que tu es ici à cette heure ?

Elle connaissait la réponse, elle en était certaine. Mack ne serait pas venu ici au beau milieu de la nuit pour ça. Il y avait donc une autre raison et elle était bien décidée à la connaitre. Pas question de le laisser se dérober cette fois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mackenzie Rosebury
Admin\6ème année
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 40
Localisation : Loin des autres
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Cauchemar   Jeu 8 Fév - 17:01

Mackenzie était très étonné de la réponse de sa soeur. Elle souhaitait entrer au Ministère de la Magie -comme leur père- et plus exactement au département de la justice. Le jeune homme d'aperçut soudain qu'il ne connaissait pas grand chose des rêves de la jeune fille, mais quoi de plus étonnant ils n'en avaient jamais parlés. D'ailleurs depuis combien de temps n'avaient-ils pas discutés à coeurs ouverts. Bonne question ? Cela devait dater de leur enfance et encore, à part les jeux et les quelques fous rires qu'ils avaient eu, Mack ne s'en souvenait pas.Ils n'étaient peut-être pas si complices que cela après tout. Cette idée le démoralisa mais il ne dit rien à sa cadette, ils n'avaient pas été élevé pour partager leurs pensées les plus secrètes mais pour perpétuer le sang des Rosebury -surtout lui-.

La question de sa soeur monta lentement à son cerveau. Devait-il se monter honnête et parler de son cauchemar ? Mais si il le faisait, elle soulèverait des interrogations auxquelles il ne souhaitait pas répondre pour l'instant ? Mais si il lui mentait à nouveau en prétendant qu'il allait bien, elle s'en rendrait compte et il perdrait certainement le peu de confiance qu'elle semblait lui accorder. Le jeune homme soupira et laissa tomber son masque de dédain pour poser les yeux sur Alicia. Elle le fixait patiemment mais une lueur de détermination éclairait son regard. Elle ne le laisserait pas s'en sortir sans avoir eu sa réponse, c'était clair. Résigné à lui dire ce qui le préoccupait, Mack ouvrit enfin la bouche :


- J'y pensais car il le faut bien. Il me reste deux années d'étude à Poudlard. J'imagine que père voudra que je suive ses traces. Mais c'est bien évidemment hors de question, je ne les laisserais pas me manipuler.

Alicia ne dit rien et le jeune homme médita un instant sur ce qui convenait de dire à présent. La vérité, tout simplement. Mackenzie inspira profondément et lâcha sa tirade rapidement :

- Il y a autre chose... J'ai fait à nouveau le cauchemar. Je me suis réveillé en sursaut dans mon lit. J'ai eu l'impression de sentir une fois de plus la douleur sous les poings de père. L'indifférence de mère et ta présence à mes côtés, quand ils quittèrent enfin la pièce... Tout y était, mais je n'ai pas fait ce rêve depuis... six ans, alors pourquoi ? ... Pourquoi ?

Mackenzie se tut brusquement et se détourna de Alicia, il ne voulait pas voir les yeux de la jeune fille. Il voulait être seul, qu'on le laisse se ressaisir sans l'observer, juste qu'on le laisse reprendre pied dans la réalité, sa réalité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Rosebury
Admin\5ème année
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 33
Localisation : En quoi cela vous regarde-t-il ?
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Cauchemar   Ven 9 Fév - 3:06

Mackenzie semblait chercher sa réponse, peut-être cherchait-il une excuse pour se dérober à sa question. Alicia attendit patiemment que son ainé se décide à parler et quand celui-ci ouvrit enfin la bouche, elle ne répondit rien. Elle savait déjà tout ça : le désir de leur père que Mack suive le même chemin que lui et le fait qu’il s’y refusait.
Elle continua à regarder le lac devant elle. Mackenzie avait encore trouvé une échappatoire pour ne pas se confier alors que faire ? Rien. Elle n’allait pas le supplier bien qu’elle veuille savoir ce qui le tracasait.

Le silence entre eux retomba mais Alicia ne bougea pas. Elle attendait que son frère fasse un geste ou dise à nouveau quelque chose mais en lui jettant un rapide coup d’oeil, elle s’apperçu qu’il semblait mener un combat intérieur.

Après quelques instants, il parla enfin mais pas de ce que Alicia aurait pu imager. Elle ferma les yeux à l’évoquation de ce souvenir tout aussi douloureux pour elle.
Elle se souvenait de chaque instant de cette journée qui avait changé beaucoups de choses en elle.

Alicia se promenait dans le jardin de la demeure famillial, fulminant contre ses parents et son troll de frère. Tous étaient toujours sur dos à la protèger comme une chose fragile mais elle ne l’était pas ! A l’époque, elle était jalouse de son ainé. On le laissait en paix, juste parce qu’il était un garçon, leurs parents lui faisait confiance. C’était ce qu’elle croyait…
Du haut de ses six ans, Alicia était une petite fille gaie et espiègle. Après avoir profité d’un moment d’inatenttion de son frère, elle s’était glissée hors de la maison afin de découvrir le jardin. Elle s’était arrêtée devant un grand arbre en y découvrant un nid d’oiseaux. Curieuse, elle était montée à l’arbre mais avant d’atteindre le nid, elle avait glissée et était tombée. Une douleur fulgurante s'était manifestée dans son poigné, elle fit la seule chose qu’un enfant de cet âge sache faire : pleurer…

Peu de temps aprés son frère était arrivé près d’elle, la prennant dans ses bras. Elle s’était accrochée à son « sauveur » comme si sa vie en dépendait et leur mère n’avait pas tardée à les trouver. Pas un seul repproche lui avait été fait, sa mère se contentait de plaindre son « pauvre bébé ». Elle avait ramené Alicia à la maison et l’avait rapidement soignée. Plus aucune douleur…Elle repartit jouer dans le salon comme si rien ne s’était passé.

Le soir arriva rapidement. Elle n’avait pas eu le temps de comprendre que son père était de retour qu’elle vit Mackenzie propulsé en arrière et tomber contre la table basse. La vision de son frère étendu sans bouger alors que du sang coulait de son frond la paralysa. Que ce passe-t-il ? Pourquoi recevait-il un tel traitement ? Et elle comprit lorsqu’elle entendit son père parlait.
C’était du à l’incident de l’après midi ! Mais Mackenzie n’y était pour rien ! C’était elle qui avait fait une bêtise, pas lui ! Elle aurait voulu le crier mais sa voix refusait de sortir. Lorsque leurs parents avaient quittés la pièce, elle s’était précipité sur lui en pleurant, essayant d’essuyer le sang qui coulait. Elle s’était blotti contre lui pour lui montrer qu’elle était là, qu’elle ne le laisserait pas. Son frère perdit connaissance et elle pleura encore plus. Sa mère alerté par ses pleures était revenu au salon. Elle avait arraché Alicia de son frère alors qu’elle protestait. « Laisse le, c"est un incapable ». A l’entente de ces paroles, le visage d’Alicia se décomposa. Elle avait comprit…Ses parents ne laissaient pas Mack en paix par pur confiance envers lui. Il l’ignorait simplement, ne lui donnant aucune affection pour qu’il se forge une personnalité aussi dur que possible.
Pour la première fois, on pouvait voir dans les yeux d’Alicia du mépris. Son père, sa mère…Ces êtres immondes qui l’avaient en fait favorisé depuis sa naissance alors que Mack avait été effacé...


Alicia rouvrit les yeux. Oui…Elle s’en rappellait parfaitement. Elle respira profondement avant de prendre la main de son frère dans la sienne.

- Laisse le passé là où il est, dit-elle sans détacher ses yeux du lac.

Ce souvenir était pénible pour eux deux et Alicia essayait de l'oubier depuis plusieurs années.

_________________


Dernière édition par le Sam 10 Fév - 8:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mackenzie Rosebury
Admin\6ème année
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 40
Localisation : Loin des autres
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Cauchemar   Ven 9 Fév - 4:50

Sa soeur était très silencieuse, cela ne lui ressemblait pas. Mackenzie n'osa pas tourner son visage vers elle, il voulait juste rester là auprès d'elle. Mais elle allait certainement dire quelque chose, serait-ce une remarque acerbe ? Y aurait-il du mépris dans sa voix quand elle prendrait la parole ? Allait-elle lui dire comme l'autre soir, de cesser de faire l'enfant. La honte submergea Mackenzie dans une vague déferlante. Il avait promis de veiller sur elle, et il ne faisait que la rendre furieuse contre lui. Mais peut-être que cela valait mieux ? Peut-être qu'il devrait mettre plus de distances entre eux ? C'était à lui de le faire... prendre la meilleure décision pour qu'elle soit joyeuse et espiègle comme lorsqu'ils étaient enfants. C'était sa présence trop protectrice et envahissante qui faisait de Alicia ce qu'elle était aujourd’hui. Bien sûr, elle ne le lui avouerait jamais. Elle ne le blesserait jamais intentionnellement, mais jamais la Alicia d'avant ne reviendrait.

Durant les quatre années qui avaient précédé sont entrée à Poudlard, les deux enfants s'étaient rapprochés comme jamais. Partageant tout, se confiant tout. La cruauté de ses parents ne l’atteignit plus. L’éducation rigide de sa mère et la propagande active de son père ne le blessa plus. Puis Mack, était entré à l'école de Magie, et plus rien n'avait été pareil. Le caractère de sa soeur avant changé au fil des années, la seule expression qu'elle maîtrisait à la perfection était sa froideur et son indifférence envers tout ce qui l'entourait. Depuis combien de temps n'avait-il pas vu une expression de pur bonheur dans ses yeux autrefois si pétillants ? Oui, il devait s'éloigner d'elle avant de la faire sombrer peu à peu dans cette folie qu'il sentait monter en lui. Oui, il ferait la meilleure chose à faire pour elle, Alicia avait des projets, des rêves, qui était-il pour l'en écarter ainsi. Il prit sa décision, aux prochains mots de sa cadette, il lui annoncerait cela. Mais pourquoi ne parlait-elle toujours pas ? Voulait-elle qu'il devienne enragé à le faire attendre comme ça. Il fut tenté de regarder vers elle, mais il s'en abstint.

Tant pis, il n’attendrait pas plus longtemps. A l’instant même où il allait parler, elle le devança. Sa phrase fut murmurée doucement, Mack en resta bouche bée, elle n’avait pas du tout le comportement auquel il s’attendait. Il la regarda, ses yeux étaient fixés sur le lac et une immense tristesse semblait l’habiter. Le plus invraisemblable survint tout de suite après, le jeune homme sentit la main chaude et douce de sa soeur se refermer sur la sienne. Toutes les questions qu’il se posait, sa résolution de s’éloigner d’elle, quittèrent son esprit pour se concentrer sur le geste de réconfort qu’elle lui offrait. Mack fit quelque chose qu’il n’avait pas fait depuis plusieurs années : il passa une main sur les épaules de la jeune fille, l’approchant ainsi de lui. Il hésita mais le bonheur de ce soudain revirement le toucha plus qu’il n’en avait conscience. Il se tourna complètement vers elle, et l’enlaça fermement. Comme elle était frêle, elle paraissait si fragile soudain, le menton posé sur le sommet de sa tête, Mackenzie acquiesça au conseil de sa cadette :


- Tu as raison… Comme toujours, mais pourquoi est-ce si dur ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Rosebury
Admin\5ème année
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 33
Localisation : En quoi cela vous regarde-t-il ?
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Cauchemar   Ven 9 Fév - 6:40

Du coin de l’oeil Alicia remarqua que ses paroles avaient troublées son frère. Cependant, son geste devait aussi y être pour quelque chose. Alicia n’était du genre à avoir de tels élans pour qui que ce soit même envers son frère. D’ailleurs, la dernière fois devait remonter à cette fameuse soirée.

Elle sentit la main de son frère s’échapper de la sienne mais elle ne protesta pas. Ce geste était une sorte de réconfort et si Mackenzie n’en avait pas besoin, elle n’insisterait pas. Ses yeux toujours rivés sur le lac, elle sursauta en santant le bras de son frère passer sur ses épaules. Elle le regarda surprise par son comportement. Il semblait hésité mais de quoi ? Elle ne savait pas…
Mackenzie se tourna alors vers elle et la regarda quelques instants avant de l’enlaçer.
Les bras ballants, elle ne savait pas comment elle devait réagir. Elle n’avait pas l’habitude de se retrouver dans de tels situations. Peut-être devait-elle le prendre dans ses bras elle-aussi ? Certainement pas ! Lui cria une petite voix dans sa tête. Pourquoi ? Il en avait besoin et elle aussi, c’était un bon moyen de se réconforter et de se rassurer l’un l’autre.

Hésitante, elle passa ses bras autour de la taille de son frère. Lorsque Mackenzie lui posa sa question elle se mordit la lèvres et ferma les yeux. Cette histoire avait fait remonter de nombreux sentiments douloureux. Elle savait que si elle continuait dans cette direction, elle ne retiendrait plus longtemps ses larmes et c’était encore une chose qu’elle n’avait pas fait depuis des années.

Elle détacha ses bras de la taille de son frère et se dégagea doucement de son étreinte.

- Comme c’est pathétique…murmura-t-elle avec un sourir sardonique.

C’était tout ce qu’elle avait trouvé à dire pour se sortir de cette situation, ce n’était pas forcément la meilleure solution mais elle ne savait pas réagir autrement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mackenzie Rosebury
Admin\6ème année
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 40
Localisation : Loin des autres
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Cauchemar   Sam 10 Fév - 21:01

Mackenzie sentit immédiatement le malaise de sa sœur, l’étreinte la gênait énormément. Pourtant, il savoura cet instant car il savait qu’il se passerait peut-être de nombreuses années avant qu’il ne puisse refaire ce geste. Alicia s’écarta peu après. Le jeune homme n’aurait jamais pensé qu’elle se laisserait faire mais a priori, elle avait d’autre projet en tête. Et puis la vraie Alicia refit surface très vite, elle lui fit remarquer à que point la situation était pathétique. En fait, il était complètement d’accord avec elle, mais il ne voulut pas le reconnaître. Mack se dit qu’une bonne joute verbale leur ferait du bien. Sa cadette avait les larmes aux yeux, il l’avait bien vu. Et finir cette soirée dans un torrent de larmes, très peu pour lui. Il se décida donc pour une attaque frontale et brutale, cela vaudrait mieux pour eux. Il mit sur son visage tout le mépris dont il était capable et dit d’une voix tranchante :

- Tu me trouves pathétique ?! Allons, je suis sûr que tu peux mieux faire, même mère aurait trouvé une meilleure répartie que la tienne. Je suis déçu.

Le coup était bien bas, il le reconnaissait lui-même, mais comme le disait un vieil adage : On n’attrape pas le vif d’or avec un balai moldu, la seule chose à faire pour se « détendre » était une bonne dispute. Comme cela les deux Rosebury n’aurait pas mauvaise conscience. Il espérait que la colère de sa cadette allait vite se déclencher, le Serpentard pourrait ainsi rentrer au château et « cauchemarder » seul et en paix.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Rosebury
Admin\5ème année
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 33
Localisation : En quoi cela vous regarde-t-il ?
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Cauchemar   Dim 11 Fév - 3:32

La réplique de Mackenzie fit serrer les poings d’Alicia. Comment osait-il la comparer à leur mère ? Si il y avait bien une chose qu’elle n’acceptait pas, c’était cela. Il le savait, alors à quoi jouait-il ? Si il voulait déclencher sa colère, il avait réussi. Sa main la démengeait et le fait de la plaquer violemment sur la joue de son frère l’aurait grandement soulagée, cependant elle s’en abstint. Elle planta son regard brûlant de colère dans celui de son frère et osa un sourire hautain avant de répondre de sa voix froide et méprisante :

- Moi au moins je ne me suis jamais rabaissé plus bas que terre devant père.

C’était sûrement la pire chose qu’elle pouvait dire à Mackenzie, cependant elle n’en éprouvait aucun remord. Il l’avait provoqué, elle avait riposté. Croisant les bras, elle regarda son frère avec un air de défi.
La situation était tendue et les quelques instants fraternel qu’ils avaient partagés peu de temps avant semblaient n’avoir jamais eu lieu.


Hj : Nan mais c’est quoi cette famille ? lol

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mackenzie Rosebury
Admin\6ème année
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 40
Localisation : Loin des autres
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Cauchemar   Dim 11 Fév - 21:06

Parfait, son piège avait fonctionné à merveille. Alicia semblait très en colère, peu importe, pensa le jeune homme. La colère de sa soeur était parfaitement contrôlable, dans un court moment, elle en viendrait certainement aux mains et tout serait oublié le lendemain. Ce bref instant d'appitoiement sur eux-mêmes avait profondément agacé le Serpentard qui cherchait maintenant une réplique suffisamment bléssante pour pousser à bout sa cadette. Il trouva et rétorqua de sa voix la plus moqueuse :

- Certainement, mais comme lèche-bottes, tu n'es pas mal non plus. Je ne t'ai jamais entendu te plaindre à lui de toutes les fois où il t'appelait son "trésor". Et mère qui continue à t'appeler son "bébé" n'est pas mal non plus, tu ne trouves pas ?

Là, elle allait certainement être furieuse. Mais bon, qui avait commencer en parlant de leurs rapports entre eux et leur parent, elle non ? Mackenzie avait parfaitement conscience de se comporter comme un enfant, mais il s'en moquait royalement. Cette chipie avait bien choisit sa pique concernant Rosebury Père, le jeune Serpentard commençait à prendre goût pour ce petit échange d'amabilité. Il espéra croiser un Gryffondor par la suite pour pouvoir se défouler un peu, mais cela n'était pas son style.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Rosebury
Admin\5ème année
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 33
Localisation : En quoi cela vous regarde-t-il ?
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: vec   Dim 11 Fév - 21:35

Alicia se contôlait pour ne pas trembler de fureur. La réplique de son frère n’avait fait que l’enerver un peu plus. Elle une lèche-botte ? Jamais elle n’avait encouragé leurs parents a agir de tel façon, ce n’était pas sa faute si ils faisaient une si grade difference entre Mackenzie et elle. Elle, qui était resté à ses côtés pendant leur enfance afin qu’il ne se retrouve pas seul comme leurs parents le souhaitaient, il l’accusait aujourd’hui
d’avoir voulu son statu de “préféré”.
Elle le regara de nouveau avec défi. Elle n’allait pas se laisser insulter de la sorte par ce crétin.

- La jalousie ne te va pas Mackenzie. Dis-le que tu a toujours rêvé d’être à ma place ! Je te l’aurait laissé avec plaisir mais encore aurait-il fallut que tu le mérite. Toi, qui dis haut et fort que tu les hais, qu'ils ne t'interessent pas. J'ai plutôt l'impression que tu es prêt à ramper devant eux juste pour qu'ils t'accordent un regard.

Avec son sourire méprisant, elle se pencha vers son frère pour lui murmurer :

- Tu es faible Mackenzie...

Elle tirait dangeureusement sur la corde déjà tendue. Attaquer Mackenzie là-dessus le mettrait sûrement dans une rage folle…Et c’est ce qu’elle voulait ! Tanpis si elle le blessait. Lui ne semblait pas se soucier de le faire alors elle ne se gênerait pas !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mackenzie Rosebury
Admin\6ème année
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 40
Localisation : Loin des autres
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Cauchemar   Lun 12 Fév - 1:59

Cette fois, il avait eu ce qu'il souhaitait. Un petit peu trop tout de même, pensa le jeune homme. Quand elle le voulait, cette chère Alicia savait viser là où cela faisait mal. Pourtant, Mackenzie ne s'émeut pas plus que cela, après tout sur le fond, elle avait complètement raison. Etant enfant, il lui avait envié cette affection que lui portaient ses parents. Mais maintenant, il n'en était plus à ce stade. Il était complètement anéantit par la cruauté de ses géniteurs, mais de là à vouloir prendre la place de sa cadette, il en était hors de question. Bien sûr, son plus grand souhait était que ses parents soient fiers de lui, mais cela lui passerait avec le temps, il le savait. Non seuls l'écoeurement et la fureur bouillaient dans ses veines lorsqu'il pensait à eux. La riposte pour Alicia était toute trouvée, il ne fallait pas chercher bien loin pour cela. Il se campa devant elle dans une position provocatrice, pris sa voix la plus douce et se prépara à la suite :

- Bien sûr, je souhaite plus que tout être à ta place. Me laisser faire sans rien dire, comme un gentil petit mouton. Accepter cette affection étouffante est la seule chose que tu puisses faire. Et saches également que si les rôles étaient inversés ma pauvre Alicia tu aurais sombré dans la folie depuis longtemps. De nous deux, c'est toi la moins résistante. Tu n'aurais pas tenu plus de deux minutes face au mépris de père et au dédain de mère... Alors maintenant, qui est le plus faible ?

Il mit beaucoup de sarcasmes dans sa tirade, il espérait que la réaction de sa soeur serait celle qu'il attendait. Le froid se faisait de plus en plus mordant et le manque de sommeil lui réussissait peu. Pour jouer un peu plus avec les nerfs de sa soeur il se mit à siffloter joyeusement. Plus elle penserait qu'il s'amusait follement à jouer avec elle, plus elle s'énerverait rapidement. D'ailleurs, elle blémit légèrement sous les paroles du Serpentard.


Hj : Je veux que tu souffres toi aussi... marre de passer pour le pleurnicheur de service ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Rosebury
Admin\5ème année
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 33
Localisation : En quoi cela vous regarde-t-il ?
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Cauchemar   Lun 12 Fév - 2:45

Incrédule, Alicia regardait son frère. Comment osait-il lui parlait de cette manière ? Lui dire ces choses absolument fausses ? Jamais Mackenzie n’avait été comme cela jusqu’à présent avec elle. Elle n’avait jamais été un gentil petit “mouton”, elle n’avait jamais accepté cette situation. Il le savait pourtant, alors pensait-il réelement tout cela d’elle ?
Elle serra les dents en entendant son hypothèse sur leur “changement” de statut au sein de la famille. Il pensait donc qu’elle était faible ? Oui, elle le savait déjà…Il ne la protègerait pas dans le cas contraire et la laisserait libre de tous mouvements. Lui…il était comme eux…il pensait comme eux…comme leurs parents. Mais elle n’était pas une chose fragile qui avait besoin des autres. Non ! Elle était assez forte et indépendante pour survivre dans ce monde, quoiqu'ils en disent.

Le sifflement joyeux de son frère la fin revenir à la réalité. Ce sifflement amusé, ce sourire mauvais…Il s’amusait bien à lui révèler ce qu’il pensait vraiment d’elle.
Sans prévenir, elle leva la main et l’abattit violement contre la joue de son frère.

- Je ne suis pas faible et je ne vous ai jamais rien demandé ! Hurla-t-elle.

Sentant les larmes monter, elle baissa la tête, les yeux rivés au sol et lâcha plus bas :

- Ne m’approche plus jamais.

Elle releva brusquement la tête et fixa à peine une seconde son frère avant de tourner les talons le plus calmement possible et de s’éloigner de la même façon. Elle garderait sa dignité, jamais elle ne lui donnerait la satifaction de la voir s’enfuir en courant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mackenzie Rosebury
Admin\6ème année
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 40
Localisation : Loin des autres
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Cauchemar   Lun 12 Fév - 3:35

Et bien bravo, elle avait eu la réaction qu'il attendait. C'était mieux ainsi, il la protègerait de loin et n'interfèrerait plus -dans la limite du raisonnable- dans ses relations avec autrui. Mack avait pris cette décision lorsque la jeune fille l'avait serrée à son tour dans ses bras un peu plus tôt. Il était préférable qu'elle souffre maintenant, une bonne fois pour toute.Le fait de dire qu'elle ne voulait plus qu'il l'approche avait blessé profondément le jeune homme. Les larmes de la jeune fille avaient failli jaillir de ses yeux mais elle avait tourné les talons avant de laisser libre cours à son chagrin. Mackenzie n'avait pas du tout l'intention de la laisser dans cet état. Si cela devait être la dernière chose qu'il pouvait faire pour son bien être et bien il le ferait. Il pointa sa baguette magique vers le dos de sa soeur et lança :

- Petrificus Totalus !

Le maléfice du saucisson fonctionna parfaitement, le corps de la jeune fille se raidit sur le champ et s'affaissa sur le sol. Alicia ne se dirigeant pas vers le château et redoutant qu'elle fasse une "bêtise" -retrouver une gentille épaule amicale, par exemple- Mackenzie n'avait trouvé que cela pour ramener gentiment sa cadette au bercail. Il s'approcha d'elle, se pencha et murmura un "pardonne-moi" à son oreille. Il savait parfaitement qu'elle pouvait l'entendre, mais il voulut tout de même terminer leur dispute sur une note un peu plus optimiste. Il dégagea d'une main une mèche sur le front de sa cadette et pointa à nouveau sa baguette sur elle :

- Locomotor Alicia !

Le corps de sa soeur lévita dans les airs puis avança lentement, Mackenzie se plaça dérrière et commença la remontée vers l'école. Il arriva peu après dans le Hall, il prit la direction des cachots et se retrouva très vite devant la pierre qui cachait la salle commune des Serpentards. Il y pénétra précédant le corps pétrifié de sa soeur. Lorsque la pierre se referma sur leur deux silhouette ont pu entendre un énergique :

- Enervatum !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cauchemar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cauchemar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» organisation opé cauchemar a foupoudave
» herbicides: la fin du cauchemar?
» Mon Kabry...du réve au cauchemar...hommage
» haaa ces nanas quel cauchemar
» WALDEMAR KITA : LE CAUCHEMAR CONTINUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumos :: L'extérieur du Château :: Le Lac-
Sauter vers: